NBA 2K - MY STORY
Bienvenue sur NBA 2K MY STORY, toute l'équipe te souhaite une agréable visite et espère que tu te sentiras à l'aise sur ce forum.
A bientôt. Smile

Introduction

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Introduction

Message par Florida le Dim 14 Oct - 11:14

Histoire des Grizzlies
 
La période Vancouver


La franchise est fondée en 1995 à Vancouver, en Colombie-Britannique au Canada, en même temps que les Toronto Raptors. Ces deux nouvelles équipes étaient le symbole de l’expansion de la NBA à travers les frontières américaines, en devenant les premières équipes canadiennes depuis les Toronto Huskies en 1946-47. La première saison est celle attendue d'une nouvelle franchise et les Grizzlies finissent la saison avec le pire bilan de la ligue.
En 1996, les Grizzlies obtiennent leur plus haut choix du repêchage, le 3e, et optent pour Shareef Abdur-Rahim. Bien que ce dernier se montre le meilleur joueur de la franchise, l’équipe a toujours les plus mauvais résultats de la NBA. En 1998 ils retournent à la dernière place en dépit des bonnes performances de Mike Bibby. La saison, raccourcie à 50 matches pour cause de grève des joueurs, ne permet aux Grizzlies que d'en gagner 8. Les débuts de la franchise sont laborieux.
Après la grève des joueurs de 1998, l’audience des matchs à domicile commence à chuter sérieusement, et la franchise perd de l’argent. Le fait que les Grizzlies ne soient pas compétitifs ne fait qu’aggraver le problème. En 2001, Michael Heisley, le propriétaire, pense que la franchise doit déménager pour survivre et choisit Memphis comme nouvelle ville, il loge dans le Pyramid Arena. La franchise déménage pour la saison 2001-02, mettant fin à une expérience longue de six ans à Vancouver, et laissant Toronto seule équipe NBA hors des frontières américaines.
 
L’Arrivée à Memphis et premiers playoffs


Jerry West, l'ancienne légende des Lakers de Los Angeles, est nommé General Manager de l’équipe en 2002. L'équipe change de visage avec le transfert de Mike Bibby pour le controversé mais talentueux Jason Williams. L'arrivée de l'entraîneur Hubie Brown en 2002-03 permet aux Grizzlies de participer pour la première fois de leur histoire aux playoffs en décrochant la sixième place de la Conférence Ouest avec un jeu énergique et collectif appuyé d'un des bancs les plus profonds de la NBA.
Memphis prend la 5e place à l'ouest et son joueur Mike Miller reçoit le titre de meilleur sixième homme de l'année et Memphis tombe sur les Dallas Mavericks lors du premier tour des playoffs et pour la troisième fois en trois ans se fait balayer en quatre matchs. Les années suivantes ils ne retrouveront pas les playoffs malgré une bonne saison 2010.
 
Une grande régularité


Au terme de la saison régulière 2010-2011, l'équipe se classe 8e de la conférence Ouest. Avec cette huitième place, les Grizzlies affrontent au premier tour des playoffs le n°1 de la conférence, les San Antonio Spurs. Les Grizzlies réussissent pour la première fois de leur histoire à franchir un tour de play-offs en réussissant l’exploit de battre les Spurs 4 matchs à 2. Ils sont ensuite éliminés en demi-finales de conférence par l’Oklahoma City Thunder 4 matches à 3.
La saison 2012-2013 est la plus belle de l’histoire de la franchise. Marc Gasol est élu joueur défensif de l’année et l’équipe termine avec le meilleur bilan de la franchise 56 victoires pour 26 défaites. Mais l’essentiel va se dérouler en Playoffs où les oursons vont concrétiser leur saison régulière. En effet, après avoir sorti les Los Angeles Clippers (4-2) après être mené 2-0 et l’Oklahoma City Thunder, la franchise du Tennessee se retrouve en finale de conférence. Ils retrouvent une nouvelle fois les San Antonio Spurs et les texans auront encore raison des Grizzlies avec un nouveau sweep.
 
Grind city reste une valeur sure de la conférence ouest avec quatre participations supplémentaires ensuite (soit 7 participations consécutives depuis 2011) mais en passant le 1er tour qu’une seule fois en 2015 depuis la finale de conférence en tombant cette fois-ci face aux extraterrestres des Golden State Warriors en demi-finale de conférence.
L’exercice 2017-2018 a vite tourné au vinaigre avec Mike Conley qui s’est blessé pour toute la saison avec une blessure au tendon d’Achille. L’ambiance délétère dans le vestiaire qui va suivre va mener au limogeage de David Fizdale en novembre. Avec JB Bickerstaff pour reprendre le navire qui coule, cette équipe s’est logiquement dirigée vers le tanking, une discipline dans laquelle elle a excellé. Avec deux séries de 19 et 11 défaites consécutives, les Grizzlies édition 2017-2018 sont rentrés dans l’histoire de la franchise, mais aussi de la NBA, grâce à une performance inoubliable de nullité. En perdant 140-79 à Charlotte, les Grizzlies subissent le cinquième plus gros revers de l’histoire de la ligue, rien que ça. Au final, la ville qui a vu naître Elvis Presley va finir avec le second pire bilan de la ligue, seul les Phoenix Suns feront pire.
avatar
Florida
ROOKIE

Messages : 159
Date d'inscription : 23/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Memphis et le Tennessee

Message par Florida le Dim 14 Oct - 12:14

Memphis – Grind City

Memphis est une ville située dans l'État du Tennessee, aux États-Unis. Ville portuaire située sur le fleuve Mississippi, Memphis représente le plus grand centre industriel du Tennessee. Memphis est considérée comme « le berceau du blues » et la célèbre rue Beale Street rassemble de nombreux clubs dont celui de B. B. King. La ville est aussi connue des amateurs de rock 'n' roll. Elvis Presley, qui a grandi à Memphis, y a acheté une demeure somptueuse.
En plus d'un héritage musical très riche, Memphis revendique plusieurs spécialités culinaires comme les fameux barbecues. Le barbecue de Memphis se distingue par la seule présence de porc. Tous les ans, en mai, la ville organise un championnat de cuisson sur barbecue.


 
Tennessee - Volunteer State

Le Tennessee est un État du Sud des États-Unis. Il est entouré au nord par le Kentucky et la Virginie, à l'est par la Caroline du Nord, au sud par la Géorgie, l'Alabama et le Mississippi et à l'ouest par l'Arkansas et le Missouri. Avec huit États voisins, c'est l'État qui a le plus d'États frontaliers. Sa capitale est Nashville et sa plus grande ville est Memphis. Le nom de l'État du Tennessee provient du nom d'un village amérindien Cherokee appelé Tanasi.
Cet État a connu son apogée économique entre 1975 et 1982. Le Tennessee était réputé grâce à Memphis, la capitale du rock et Nashville, capitale de la musique country. Elle a alors développé une économie basée sur les arts notamment musicaux. De 1975 à 1982 toutes les plus grandes stars du rock ont enregistré leur album à Nashville comme Elvis Presley.
Le Tennessee est également très connu pour la fabrication de whiskey, plus particulièrement pour le Jack Daniel's et le George Dickel's.
 
Le sport dans le Tennesse


  •  Tennessee Titans (NFL): la franchise est fondée en 1960 sous le nom des Oilers de Houston. Elle déménage en 1997 à Memphis, en attendant la construction d'un stade à Nashville, où elle s'installera l'année suivante. D'abord nommée Tennessee Oilers, la franchise est rebaptisée Tennessee Titans en 1999. Les Titans ont disputé un Super Bowl en 2000 mais se sont inclinés contre les Saint-Louis Rams.
  • · Nashville Predators (NHL) : la franchise est fondée en 1998 et évolue à la Bridgestone Arena à Nashville. En 2017, l’équipe atteint la finale de la Stanley Cup mais est défaite par les  Pittsburgh Penguins en 6 manches.
  • · Memphis Grizzlies (NBA) : évidemment ! C’est la raison de notre présence ici. La franchise a été fondée en 1995 mais à Vancouver au Canada, d’où le nom de Grizzlies qu’on a bien entendu jamais aperçu dans le Tennessee. La meilleure performance restera la finale de conférence perdue face aux San Antonio Spurs en 2013.
  • · Memphis Tigers (NCAA) : prestigieuses université basée dans la ville du King elle a vu passée Penny Hardaway, Derrick Rose ou Tyreke Evans pour la partie basket, DeAngelo Williams, Dontarie Poe ou Stephen Gostkowski en NFL désormais.
  • Tennessee Volunteers (NCAA) : 6 titres de champions NCAA en football et 8 en basket pour les féminines. C’est le bilan en autres de l’université d’état. Logique quand on a eu Peyton Manning sous la tunique orange pour envoyer des touchdowns à la pelle. Du côté de la balle orange c’est moins prestigieux comparé au Sheriff même si on retrouve des joueurs comme Dale Ellis, Allan Houston ou plus récemment Tobias Harris des Clippers ou Josh Richardson du Heat.
  • Vanderbilt Commodores (NCAA): le Tennessee est un grand état sportif avec la présence d'une troisième université prestigieuse. Egalement basée à Nashville, si elle est moins réputée que les deux autres, elle envoie régulièrement des joueurs dans les grands championnats sportifs du pays. Les Commodores ont même gagné le championnat national de Baseball en 2014. Parmi les joueurs en NFL, on retrouve Jay Cutler, le receveur Jordan Matthews, Casey Hayward alors qu'en NBA les 'dores ont envoyés récemment Wade Baldwin, John Jenkins, Festus Ezeli et Luke Kornet

avatar
Florida
ROOKIE

Messages : 159
Date d'inscription : 23/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction

Message par GreenVerity² le Dim 14 Oct - 13:20

Présentation complète encore une fois. En éspérant que ce sera la bonne cette fois-ci. Wink
avatar
GreenVerity²
ROOKIE

Messages : 165
Date d'inscription : 26/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction

Message par Florida le Dim 14 Oct - 13:29

Je l'espère aussi ! Si ce n'est pas la bonne, je démissione  x)
avatar
Florida
ROOKIE

Messages : 159
Date d'inscription : 23/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Top 10 Grizzlies All-Time

Message par Florida le Dim 14 Oct - 14:00

Le Top 10 des joueurs All-Time

 
10. Mike Bibby
Mike Bibby est drafté en 2e position de la Draft 1998 par les Vancouver Grizzlies. 4e meilleur passeur des Grizz’ en passant seulement ses 3 premières saisons en Colombie-Britannique dont la dernière à 15.9 points et 8.4 passes décisives.


 
9. Tony Allen
Au terme de son contrat, Tony Allen ne voit pas son contrat prolongé avec les  Boston Celtics. Se disant « éclipsé » par les vétérans de l'équipe comme Paul Pierce, Ray Allen, et à la suite de l'arrivée de Jermaine O'Neal, il trouve un accord avec les Memphis Grizzlies. Défenseur talentueux et 2e intercepteur de la Franchise, Tony Allen posait même des problèmes à Kobe Bryant.
Le 12 octobre 2017, les Grizzlies ont annoncé que le numéro 9 porté par Tony Allen lors des sept dernières saisons sera retiré.


 
8. Mike Miller
Au cours de la saison 2002-2003 et alors que Mike Miller s’affirme de plus en plus comme un des leaders du Orlando Magic, les dirigeants de la franchise décide de l’envoyer dans le Tennessee. Mike Miller est élu meilleur sixième homme de la ligue en 2006, loin devant Speedy Claxton et Jerry Stackhouse. Emmenés par un excellent Pau Gasol, les Grizzlies terminent à la 4e place à l’ouest, se qualifiant aisément pour les playoffs. Il était le meilleur shooteur à 3 points avant de voir Mike Conley lui ravir la place le 15 février 2017.


 
7. Jason Williams
Jason Williams a distribué des passes magiques partout où il a joué mais c'est à Memphis qu'il a été le plus performant. Cinq saisons à 13 points et 8 passes décisives pour le White chocolate. Lors de la saison NBA 2003-2004, les Grizzlies gagnent même 50 matchs et atteignent les playoffs grâce au tandem qu’ils forment avec Pau Gasol. Il a dépassé Mike Bibby au nombre de passes distribuées avant de se voir lui aussi dépasser largement par Mike Conley puis par l’espagnol Marc Gasol la saison dernière.


 
6. Rudy Gay
Rudy Gay effectue sa carrière universitaire dans l'équipe des Connecticut Huskies et est drafté en 8e position en 2006 par les Grizzlies où il intègre rapidement le cinq majeur. Dès sa deuxième saison il termine avec 20,1 points et 6,2 rebonds en moyenne par match. 5e meilleur marqueur de la franchise, Rudy Gay a fait le bonheur de l'équipe pendant sept ans avec 17.9pts par matchs.


 
5. Zach Randolph
En juin 2009, il est envoyé au Grizzlies de Memphis dans un échange impliquant Quentin Richardson, les Clippers ayant déjà une raquette bien fournie avec Chris Kaman, Marcus Camby et le tout nouveau drafté Blake Griffin. Peut-être l'un des intérieurs les plus sous-estimés de la ligue. Zack Randolph est pourtant un phénomène. En sept ans à Memphis, il fournit toujours son double-double de moyenne avec 17 points et 10 rebonds et en ne manquant les playoffs que lors de sa première saison et participant deux fois au All-Star Game (2010 et 2013).


 
4. Shareef Abdur-Rahim
Il est sélectionné par les Vancouver Grizzlies, une équipe de la NBA, avec le 3e choix de la Draft 1996, un an après la création de la franchise canadienne. Il a un impact immédiat avec les Grizzlies, étant le meilleur marqueur dans une équipe à la peine. 6e marqueur, 8e passeur, 6e rebondeur, 7e intercepteur, 6e contreur... Shareef Abdul-Rahim était un couteau suisse qui s'est hissé dans tous les tops des Grizzlies en plus d’être un gros scoreur (23 points de moyenne en 1999).


 
3. Mike Conley
Après une seule saison universitaire sous les couleurs des Ohio State Buckeyes, finalistes du championnat NCAA 2007, il est choisi en 7e position par les Memphis Grizzlies. Meilleur passeur, intercepteur, tireur à derrière l’arc, deuxième meilleur scoreur, le fils du champion olympique de 1992 du triple saut Mike Conley, incarne le visage de la franchise depuis maintenant 11 ans, et encore il a été ralenti par une blessure au tendon d’Achille la saison avec seulement 12 matchs au compteur. Etant donné son contrat, il est encore dans le Tennessee pour un petit bout de temps et devrait continuer de gonfler ses statistiques.


 
2. Pau Gasol
Difficile de faire un choix entre les deux frères mais ce qu’on lira un peu plus bas justifiera ce choix. Pau Gasol a passé 7 saisons à Memphis où il a réussi à emmener la franchise trois fois en playoffs. Il arrive aux Etats-Unis en provenance de Barcelone en étant choisi en 3e position à la draft de 2001 ce qui n’était jamais arrivé pour un joueur venu du vieux continent à ce moment-là. Dès la quatrième rencontre de la saison, il devient titulaire avec la blessure de Stromile Swift. Il partira aux Lakers en 2008 alors qu’il tournait à Memphis à 18,8 points, 8,6 rebonds, 3,1 passes décisives et 1,8 contre en 7 saisons. Il est aussi le 4e meilleur scoreur, 3e rebondeur, 5e passeur et 2e contreur de la franchise malgré son départ il y a désormais 10 ans.


 
1. Marc Gasol
Il est temps de passé au petit de Pau, Marc Gasol qui truste le haut de ce classement. Tout d’abord, il faut se replacer dans le contexte de l’époque. Lorsque L.A l'a échangé contre son frère... Les gens ont crié au scandale et à un hold-up réalisé par les Lakers de Kobe Bryant qui mettent la main sur un joueur de grand talent avec Pau en lâchant le « frère de » qui plus est drafté au 2nd tour en 2007. Il ne jouera jamais dans la Cité des Anges car Big Burrito reste à Gérone pour exploser (15,6 points de moyenne). Memphis récupère donc ses droits en février 2008 et arrivera l’été suivant et 10 ans plus tard, on ne peut plus en dire autant sur l’enfilade des Lakers aux Grizzlies.
Marc est devenu le Franchise Player de l'équipe et l'un des meilleurs défenseurs de la Ligue avec notamment comme point d’orgue le titre de défenseur de l’année en 2013 et les finales de la conférence ouest. L’espagnol est aussi et surtout le meilleur scoreur et contreur de la franchise et ne devrait pas tarder à être le meilleur rebondeur (il lui manque 125 rebonds pour égaliser Z-Bo. Il est aussi le 2e meilleur passeur, 3e intercepteur mais aussi le 8e joueur ayant inscrit le plus de paniers derrière l’arc pour la ville qui a vu naître Elvis Presley.


 
Mentions (car le classement est subjectif et il fallait faire des choix) : Shane Battier, Bryant Reeves, Vince Carter, O.J. Mayo, Stromile Swift.


Dernière édition par Florida le Dim 14 Oct - 14:58, édité 1 fois
avatar
Florida
ROOKIE

Messages : 159
Date d'inscription : 23/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction

Message par Florida le Dim 14 Oct - 14:57

Leaders statistiques





La franchise est assez jeune et on retrouve des noms familiers dans les différentes statistiques. C’est notamment le cas du duo toujours présent dans le Tennessee Mike Conley – Marc Gasol. L’espagnol a profité de la blessure du meneur pour prendre le large dans la catégorie des meilleurs marqeurs, même s’il serait bien passé de l’absence de son meneur.
Mike Conley est quant à lui meilleur passeur et intercepteur de la franchise et est un des hommes forts des Grizzlies depuis 11 ans maintenant.
Zach Randolph a aussi bien marqué la franchise en étant le 3e meilleur scoreur et le meilleur rebondeur. De la même période, celle du de l’apogée du Grit&Grind on retrouve Rudy Gay haut placé dans l’histoire de la franchise et le redoutable défenseur Tony Allen.
Auparavant la franchise a été marquée par une autre belle génération avec le grand frère de Marc, Pau Gasol et les deux whites boys avec Jason Williams et Mike Miller. De l’époque Vancouver, on retiendra principalement Shareef Abdur-Rahim, Bryant Reeves et Mike Bibby.
 
Récompenses individuelles
NBA Rookie of the Year : Pau Gasol – 2002
NBA Coach of the Year : Hubie Brown – 2004
NBA Executive of the Year : Jerry West – 2004
NBA Sixth Man of the Year : Mike Miller – 2006
NBA Defensive Player of the Year : Marc Gasol – 2013
 
All-NBA Team
All-NBA First Team : Marc Gasol – 2015
All-NBA Second Team : Marc Gasol – 2013
All-NBA Third Team : Zach Randolph – 2011
NBA All-Defensive First Team : Tony Allen – 2012, 2013, 2015
NBA All-Defensive Second Team : Tony Allen – 2011, 2016, 2017 ; Marc Gasol – 2013 ; Mike Conley – 2013
NBA All-Rookie First Team : Shareef Abdur-Rahim – 1997 ; Mike Bibby – 1999 ; Pau Gasol – 2002 ; Shane Battier – 2002 ; Drew Gooden – 2003 ; Rudy Gay – 2007 ; O. J. Mayo – 2009
NBA All-Rookie Second Team : Bryant Reeves – 1996 ; Gordan Giriček – 2003 ; Juan Carlos Navarro – 2008 ; Marc Gasol – 2009
 
All-Star
Pau Gasol – 2006
Zach Randolph – 2010, 2013
Marc Gasol – 2012, 2015, 2017
 
Record dans un match
Points : Mike Miller – 45
Tirs réussis : Bryant Reeves – 18
Tirs à 3pts réussis : Mike Miller (2 fois) – 9
Rebonds : Lorenzen Wright – 26
Passes décisives : Jason Williams – 19
Contres : Marc Gasol, Pau Gasol (2 fois) et Stromile Swift – 8
Interceptions : Tony Allen – 8
avatar
Florida
ROOKIE

Messages : 159
Date d'inscription : 23/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction

Message par kalou23 le Dim 14 Oct - 18:45

Toujours aussi chaud sur la présentation Florida! Pouce
Une franchise sympathique qui a su défendre ses valeurs depuis des années. Même si je n’ai jamais été fan  Wink

_________________
Devin Booker est la nouvelle star de demain 8)
avatar
kalou23
MVP

Messages : 3555
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 32
Localisation : Moulins

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'été 2018

Message par Florida le Lun 15 Oct - 14:12

L’été 2018
 
La Draft


La saison dernière étant très compliquée avec le tanking comme seule option, l’été des Memphis Grizzlies s’est joué sur deux soirs : celui de la loterie et celui de la draft. Tout ne s’est finalement pas passé comme prévu. La chance a en effet fui Memphis, puisque la franchise a hérité du 4e choix de draft à la loterie et non pas du 2e comme le supposait leur position. Il ne sera donc pas possible d’aller chercher le slovène Luka Doncic attendu dans le top 3 mais ils récupéreront un beau bébé en la personne du 4/5 Jaren Jackson Jr. Avec le 32e choix, en début de second tour, c’est le meneur de West Virginia, Jevon Carter, considéré comme le meilleur guard défenseur de la NCAA, qui va tenter de prendre le poste de doublure de Mike Conley.
 
La Free Agency


Il fallait gérer le cas Tyreke Evans en fin de contrat, et ce fut très mal fait, c’est le moins que l’on puisse dire. L’arrière/ailier a été mis au placard par le GM Chris Wallace pour être échangé avant la trade deadline hivernale et l’arrière n’a finalement pas quitté le Tennessee. Faute de Tyreke Evans, les Grizzlies ont jeté leur dévolu sur Kyle Anderson, libéré par des Spurs qui n’ont pas matché les 37,2M sur 4 ans proposés. En plus de Slomo, viennent s’ajouter à l’effectif de Memphis : Omri Casspi et Shelvin Mack (pour 1 an au minimum) et Garrett Temple (tradé contre McLemore et Deyonta Davis).
Chris Wallace a misé sur la continuité concernant le staff et plus précisémment l’homme pour diriger tous les joueurs qui composent la franchise actuellement, en prolongeant JB Bickerstaff. Au final, la vraie recrue des Grizzlies, c’est Mike Conley. Il a énormément manqué à Memphis, et plus particulièrement à Marc Gasol, qui a vu ses statistiques baisser en l’absence de son serviteur.
avatar
Florida
ROOKIE

Messages : 159
Date d'inscription : 23/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction

Message par kalou23 le Mar 16 Oct - 9:24

Vrai gros coup des Grizzlies avec la draft de JJJ je trouve, un énorme potentiel à développer! Very Happy


Pour la FA, pas vraiment fan, surtout d’Anderson, mais le retour de blessure de Conley fait un bien fou! Voir Parsons qui n’a toujours pas justifié son salaire...

_________________
Devin Booker est la nouvelle star de demain 8)
avatar
kalou23
MVP

Messages : 3555
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 32
Localisation : Moulins

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction

Message par Totol le Mar 16 Oct - 18:33

Cette présentation en espérant comme dit plus haut que ce soit la bonne !
Bonne chance avec ces Grizzlies qui vont surement un peu galérer cette saison...
Basketball
avatar
Totol
STARTER

Messages : 743
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 19
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction

Message par Florida le Mar 16 Oct - 18:38

Si ce n'est pas la bonne celle ci c'est que ce sera celle avec le Magic.
J'attends la fin de semaine pour prendre ma décision pour deux bons. Faut que je juge le projet qui me botte le plus une fois les effectifs mis à jour.

Edit: pour l'instant je tiens à jour les deux stories; celle avec le Orlando Magic et celle avec les Memphis Grizzlies  Shocked
avatar
Florida
ROOKIE

Messages : 159
Date d'inscription : 23/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une expansion à venir ?

Message par Florida le Sam 20 Oct - 15:14

 Une expansion dans les cartons

 

La NBA s’étend, tout le temps. Voilà des années que la prestigieuse ligue américaine ne s’est pas agrandie, la dernière expansion datant de 2004 avec les Charlotte Bobcats. Depuis la NBA à 30 équipes mène sa petite vie tranquille. Pourtant, Adam Silver ne cache pas sa volonté d’étendre la ligue, comme il l’a rappelé à plusieurs reprises. Une nouvelle étape semble franchie ces derniers jours avec la volonté de passer à 32 équipes à court terme. Cependant, aucune autre information sur une date précise et les villes candidates et possibles n’a été remonté de manière officielle. Plusieurs villes américaines (d’un point de vue continentale) font déjà le forcing pour pouvoir rejoindre la NBA. Faisons le point sur ces villes plus ou moins potentielles qui pourrait intégrer la grande ligue entre 2019 et 2021. 
 
Seattle
Lorsque l’on parle de franchises potentiellement admissibles en NBA, on est obligé de commencer par Seattle. De 1967 à 2008, la capitale de l’état de Washington a accueilli une historique franchise de la ligue : les Seattle Supersonics. Lesquels ont été évincés des trente équipes en 2008 après une délocalisation à Oklahoma. Néanmoins, Oklahoma a conservé les joueurs de la franchise mais a changé de couleurs et de nom, afin que si les évènements le permettent, les Sonics puissent renaître. C’est notamment le vieillissement de la Key Arena, la prestigieuse salle de la ville, qui posait problème à la NBA. Finalement, des investisseurs ont souhaité la rebâtir complètement pour qu’elle puisse accueillir une franchise de NHL, la ligue nationale de hockey américain. Et pourquoi pas du même coup réanimer les Supersonics ? Clairement, Emerlad City et les Sonics font partis des grands favoris de l’expansion.
Nom possible : Seattle Supersonics.
Probabilité : 90%



Las Vegas
Quoique l’on en pense, Las Vegas fait partie intégrante du paysage économique américain. Point touristique culminant, disposant d’une palette économique infinie, Sin City tente désormais d’asseoir sa crédibilité en investissant un maximum dans le sport. L’année passée, les Golden Knights, une nouvelle franchise implantée à Las Vegas, ont intégré la NHL tandis que les Raiders d’Oakland en NFL vont connaître une délocalisation à Las Vegas en 2020. Le MGM Grand Garden Arena est d’ailleurs l’une des plus prestigieuses salles des Etats-Unis, avec une capacité de 17 157 personnes. Largement de quoi accueillir une franchise un soir sur deux.
Enfin, la sulfureuse cité du Nevada noue déjà des liens étroits avec la NBA, où s’est déroulée par exemple la Summer League. Le All-Star Game y a même fait un petit détour en 2007 en s’arrêtant au Thomas & Mack Center. Les investisseurs sont déjà dans des discussions avancées avec la ligue si on en croît les rumeurs. Cependant, nous ne savons pas si c’est pour une expansion pure et simple ou pour une délocalisation des Sacramento Kings qui pourrait bouger de Sacramento.
Noms possibles : Las Vegas Lions, Las Vegas Outlaws, Las Vegas Aces, Las Vegas Kings.
Probabilité : 80%



Mexico City
Mexico City abrite 21 millions de personnes, il s’agit de la 19ème plus grande ville du monde et la porte à une franchise de basket est entièrement ouverte. La NBA s’est d’ailleurs déjà penchée sur le dossier. D’un point de vue géographique, le rajout de Mexico City pourrait être légèrement handicapant sur certains matchs. Imaginons un Toronto – Mexico qui nécessiterait un trajet de cinq heures. La passion et le potentiel économique en font cependant des avantages non négligeables pour la NBA qui pourrait poursuivre son internationalisation en allant au Mexique et donc être présent dans les trois pays d’Amérique du Nord.
Nom probable : Mexico City Aztecs
Probabilité : 60%


 
Louisville
Louisville est la plus grande ville du Kentucky, un Etat dingue du basket dont l’université a déjà délivré de nombreux joueurs prodigieux, à l’image d’Anthony Davis, Devin Booker ou encore DeMarcus Cousins. Cela pourrait être une bonne alternative à l’Est où la cité pourrait faire partie de ces nombreuses franchises NBA basées dans des villes pas nécessairement grandes, mais idéales (San Antonio, Orlando, Sacramento). Louisville dispose enfin d’une salle flambant neuve avec la capacité de 22 000 personnes, la prestigieuse KFC Yum! Center. Si la NBA cherche une expansion avec une nouvelle franchise pour chaque conférence, Louisville serait sans doute la meilleure option.
Noms probables : Louisville Racers, Louisville Legion, Louisville Bobcats, Kentucky Enforcers.
Probabilité : 50%


 
Vancouver
La ville canadienne pourrait espérer (ré)accueillir une franchise pour les prochaines saison. En effet, la ville de l’Ouest canadien a déjà été la demeure des Grizzlies jusqu’à la fin des années 90. A cette date, les ours ont été rapatriés à Memphis, laissant la cité canadienne orpheline d’une franchise de basket-ball. Pourtant son potentiel, qu’il soit économique ou démographique (Vancouver est aussi grand que Seattle) n’a rien à envier à certaines franchises NBA. Elle dispose, de plus, de la Rogers Arena, une salle capable d’accueillir 18 000 personnes. L’autre option pour revoir une équipe en Colombie-Britannique serait de voir déménager les Grizzlies de Memphis pour retourner sur les lieux de leurs premiers pas.
Cependant, si le retour des Seattle Supersonics est bel et bien acté, une franchise à Vancouver pourrait prendre du plomb dans l’aile étant donné la proximité géographique des deux mégalopoles. Est-ce un vrai problème pour deux foyers de population si imposant qui plus est séparés par la frontière américano-canadienne ?
Noms probables : Vancouver Grizllies, Vancouver Sea Lions
Probabilité : 40%


 
Montreal
Les efforts montréalais visant à préparer le terrain en vue d’une éventuelle expansion de la NBA se poursuivent. Entouré du président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain Michel Leblanc et de l’ancien vice-président exécutif et chef de l’exploitation du Canadien Kevin Gilmore, l’ancien ministre Michael Fortier a révélé mercredi l’identité d’un premier investisseur associé au projet. Le Québécois Stéphan Crêtier, président-fondateur et chef de la direction de GardaWorld, s’est en effet engagé à fournir jusqu’à 10% de la valeur d’une équipe qui viendrait s’établir à Montréal. Selon le scénario le plus optimiste ébauché par le groupe dirigé par M. Fortier, la concrétisation du projet requerrait des investissements totaux minimaux de 1,5 milliard de dollars. En mettant un visage concret sur le projet, ses initiateurs souhaitent créer un effet d’entraînement et inciter d’autres bourses profondes à se lancer dans l’aventure.
Montréal ne part pas favorite mais la ville québécoise est un marché plus important que des villes comme St. Louis, Kansas City, Tampa, Nashville, Minneapolis, Anaheim, San Francisco, Denver et plusieurs autres encore. Fortier a également discuté avec Larry Tanenbaum, le président de MLSE, le consortium qui gère les Toronto Raptors et Maple Leafs. Tanenbaum ne serait pas opposé à l’arrivée d’une nouvelle franchise au Canada, bien au contraire. Un derby entre Toronto et Montréal serait sans aucun doute explosif, comme les duels entre les Canadiens et les Maple Leafs en hockey sur glace.
Noms probables : Montreal Blizzard, Montreal Dissidents, Montreal Snowcats, Montreal Polar Bears
Probabilité : 30%


 
Tampa
Une troisième franchise en Floride comme en NFL avec les Miami Dolphins, les Tampa Bay Buccaners et les Jacksonville Jaguars ? Si la Floride est un des plus grands états du pays et pourrait posséder trois équipes en NBA,  le choix de Tampa ne serait pas forcément l’idéal par rapport à sa proximité avec le Orlando Magic. En outre, la ville dans la baie de Tampa possède déjà deux franchises professionnelles en NFL et NHL et une troisième risque de poser problème dans un marché qui n’est pas celui de Chicago, Los Angeles ou Miami. En revanche, l’Amalie Arena a été rénovée en 2012, peut accueillir 20 500 personnes, est déjà prête.
Noms probables : Tampa Tarpons, Tampa Bay Sharks, Tampa Admirals
Probabilité : 15%
 
Honolulu
Malgré toutes les contraintes qui sautent aux yeux, comme le fait que la capitale de l’Etat d’Hawaii se trouve à plus de 5 heures de vol de San Francisco et Boston à 13 heures, les autorités de l’archipel espèrent pouvoir faire venir une équipe professionnelle. Si la popularité de l’équipe universitaire des Rainbows n’est pas à remettre en cause avec une salle remplie, cette dernière ne peut accueillir que 10000 sièges soit 7000 de moins que la plus petite salle actuelle en NBA. Cela signifie qu’une nouvelle salle devra être construite. Le foot américain étant plus populaire dans le Pacifique  avec de nombreux joueurs évoluant déjà en NFL, cette dernière serait peut-être une meilleure option pour une expansion ou délocalisation. Le sport numéro un à Hawaii est et restera le surf.
Noms probables : Hawaii Wayfinders, Honolulu Turtles, Hawaii Hammerheads
Probabilité : 10%


Omaha
Pour la plupart des gens, le Nebraska est un état de champs de blé à perte de vue. Ce n’est pas faux et le cliché est aussi renforcé avec le personnage de Penny dans The Big Bang Theory. Cependant, la capitale de l’Etat, Omaha est bien différente. Avec une agglomération de 1 million d’habitants, la ville de Warren Buffett est en plein développement et possède une solide économie. Ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme « Silicon Prairie ».  Si le football est le sport le plus populaire, le basket n’est pas en reste avec les universités de Creighton et Nebraska dans le top 15 de meilleures affluences chaque année pour les deux et cela malgré des équipes qui ne sont pas compétitives ces dernières années. L’idée d’une franchise dans le Nebraska n’est pas si incongrue que cela, mais d’autres villes semblent plus prioritaires aux yeux de la NBA.
Probabilité : 5%
Noms probables : Nebraska Mountain Lions, Omaha Mammoths

avatar
Florida
ROOKIE

Messages : 159
Date d'inscription : 23/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction

Message par kalou23 le Dim 21 Oct - 13:04

Las Vegas obligé! Very Happy

_________________
Devin Booker est la nouvelle star de demain 8)
avatar
kalou23
MVP

Messages : 3555
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 32
Localisation : Moulins

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Breaking news

Message par Florida le Dim 21 Oct - 15:33

05/08/18 BREAKING NEWS : ROBERT PERA CEDE LES GRIZZLIES
 
Plus jeune propriétaire en NBA, Robert Pera se retrouvait face à un dilemme. En tant qu’actionnaire majoritaire des Grizzlies, il devait désormais racheter les parts de ses partenaires minoritaires ou se retirer du business. C’est pour la seconde option qu’il a opté en cédant la franchise pour 1.050 milliard de dollars. La NBA est en plein âge d’or actuellement et la valeur de chaque franchise ne fait qu’augmenter. En 2014, Steve Ballmer avait ainsi viré 2 milliards sur le compte de Donald Sterling pour acquérir les Los Angeles Clippers, une somme battue par Tilman Fertitta qui a fait un chèque de 2,2 milliards de dollars pour s’offrir les Houston Rockets l’été dernier.
Dans le Tennessee ces chiffres ne sont pas aussi haut compte tenu de la taille du marché mais reste très importants (la franchise était évaluée par Forbes à 1.025 milliard). Conscients de ça, les propriétaires minoritaires, Steve Kaplan et Daniel Straus, ont activé leur buy/sell clause en novembre dernier, plaçant Robert Pera dans une position inconfortable. En effet, doutant des moyens de financement de l’ancien ingénieur de chez Apple lors de son acquisition de la franchise en octobre 2012, la NBA avait ajouté une clause impliquant les deux actionnaires minoritaires.
 
C’est un homme d’affaire de la région bien connu du sport américain qui vient de mettre la main sur la franchise basée à Memphis. Il s’agit de Jimmy Haslam, 64 ans, originaire de Knoxville, déjà propriétaire des Cleveland Browns en NFL. Haslam a saisi l’opportunité offerte par Robert Pera pour racheter la franchise NBA de sa région. Dans le même temps, il en a profité pour mettre en vente la franchise des Cleveland Browns où il a récupéré 1.950 milliard (il avait acheté la franchise en 2012 987 millions de dollars). Une belle plus-value de quasiment 100% en 6 ans. Pour autant, les résultats sportifs n’auront pas été au rendez-vous : aucun playoffs pour les Browns comme c’était déjà le cas depuis 2002 en finissant en plus à chaque fois dernier de sa division.
 
Discours d’introduction du nouveau propriétaire :
« Je suis vraiment très heureux de revenir à la maison dans le Tennesse pour y conjuguer mes deux passions : les affaires et le sport. Je n’oublie pas Cleveland que j’ai laissé en NFL et je leur espère des jours meilleurs avec leur nouveau propriétaire. J’arrive à Memphis avec de grandes ambitions et de très jolis projets pour la ville et l’état.
- Tout d’abord je rassure tous les fans : nous resterons toujours à Memphis sous ma présidence. Nulle question de déménager.
- En revanche, le nom de Memphis Grizzlies me dérange d’un point de vue logique car le dernier qui a vu un grizzly dans le Tennessee sortait d’un de nos fameux barbecues mais pas sobre du tout. Le seul ours vivant dans la région est l’Ours Noir. Je me pose donc des questions sur l’identité de la franchise et je vais y réfléchir tout le reste de l’été.
- Je vais évaluer l’organigramme de la franchise et réaliser un audit afin de prendre des décisions avant la fin du mois. Des changements sont donc possibles même si pour beaucoup les vacances ont commencé. Ce n’est mon cas, nous avons énormément de travail ici.
- En plus de l’identité visuelle de la franchise, je veux redonner une âme à la franchise. Je tiens à avoir des joueurs connaissant la région et la ville, capable de mourir pour l’équipe. Cela doit se joindre avec le retour du fameux grint & grind qui a fait la réputation des Grizzlies depuis le début de la décennie.
- Dans la même idée, il est possible de voir venir nous aider des anciens grands joueurs de la franchise pour assurer la transmission et la volonté de bien faire.
- Enfin nous continuerons de nous investir un maximum pour la communauté de la région. Nous rendrons visites aux malades à l’hopital, nous iront partager des moments avec les enfants et aideront les plus démunis. »
avatar
Florida
ROOKIE

Messages : 159
Date d'inscription : 23/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction

Message par Totol le Dim 21 Oct - 16:26

Intéressant ces mouvements plus (peut être) l’expansion de la NBA !
avatar
Totol
STARTER

Messages : 743
Date d'inscription : 29/09/2017
Age : 19
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum